logo logotitre

Afficher seulement :
Concours -- Activités gymniques -- Activités non gymnique -- Autres

Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52

Sortie Actifs 2019 le 17.09.2019

Et voilà l’été qui touche gentiment à sa fin… Mais cela veut aussi dire que c’est gentiment l’heure de la tant attendue Sortie Actif-ves ! Et cette année, notre GO l’avait commandé et on l’a eu : le soleil au Jura ! Car en effet, c’est le Jura qui fût le théâtre de la sortie de cette année. Et tous les participants ont pu en prendre plein la vue car avec un temps et un soleil radieux, les paysages jurassiens se sont dévoilés sous leur plus beau jour. Ok, ok, mais vous avez fait quoi du coup ?!

Alors c’est à 8h15 que nous nous sommes retrouvés, comme de coutume ou presque, dans le hall de la gare de Neuchâtel pour prendre le train en direction du haut et plus précisément du Noirmont.

Dans le train, nous étions tous heureux voire troublés de compter parmi nous un large soleil dans un ciel dégagé.

La descente depuis la gare du Noirmont en direction du Doubs fût cependant réalisée à l’ombre des sapins. Un petit décrassage en quelque sorte avant de profiter des rives de la rivière franco-suisse et d’un Totché bien apprécié. Cette petite pause nous permit de prendre quelques forces avant la montée qui s’annonçait. Personne ne se rendait bien compte de ce qui nous attendait d’ailleurs car la dérupée était significative jusqu’aux Rochers des Sommêtres.

 

Mais avant ça, nous pûmes profiter encore un peu de la rive du Doubs qui jouait à l’illusionniste tel un miroir parfait. De quoi prendre de magnifiques photos et trompe-l’œil.






 

Puis nous pûmes entamer la montée, d’abord à flanc de côteau, puis sous les rochers, ensuite au fond de la vallée et finalement en lacets jusqu’au sommet. Secs mais fins trempes, c’était l’heure d’apprécier la vue après tous ces efforts et plus de 600 mètres de dénivelés avalés. L’apéro et le pique-nique de midi tombèrent d’ailleurs à point nommé, assis à l’ombre des arbres. Après s’être refaits une santé, nous reprîmes le chemin en direction de Saignelégier et son centre sportif pour aller profiter d’une baignade en plein air dans une eau à 34°C et toujours sous un soleil radieux. Et dire que trois ans auparavant la sortie au même endroit avait plus ressemblé à une visite du Mordor au froid et à la pluie qu’autre chose ^^.





 

C’est donc après avoir profité du hamman, sauna, Fisherman’s shower et autre toboggan que la joyeuse communauté repris la route pour aller poser ses affaires au camping et plus spécifiquement dans les tipis qui les attendaient pour la nuit.


 

Mais pas le temps de trainer car le souper attendait, ou presque, et sur quatre pattes, ou presque. Il fallut juste attendre que Ushuaia et Miranda soient prêtes au départ avant d’y aller. Oui Raoul, on parle bien des chevaux 😉. Eh oui, c’est en effet en calèches tirées par des chevaux des Franche-Montagnes que nous allions déguster une fondue vacherin-gruyère-Tête-de-Moine !





 


Bon, elle s’est faite désirée cette fondue, mais à fort d’abnégation elle a fini par fondre. Une superbe ballade au couché du soleil dans les pâturages, la grande classe (les sourires des photos en disent long 😊)!



 





Au terminus, il fallut encore vite fourrager un cinquième cheval venu s’inviter à la fête avant de rentrer aux tipis. Feu de camp, rires, verrées et « bûche de bois dans le coin de la tête » rythmèrent la fin de soirée avant d’aller scier quelques troncs, voire quelques forêts, sous les étoiles.


 

C’est frais, voire très très frais, et dispo que nous nous réveillâmes le lendemain après une merveilleuse et reposante nuit de sommeil. Ahaha la bonne blague ^^. Heureusement, un solide et super p’tit déj nous attendait. Même le soleil levant était présent (ok je sors ^^). Avec ça, impossible de mal commencer la journée.
 

Bon, trêve de bavardages, on va rater le train pour nous mener à Bollemont, départ de la marche du jour. Mais oui, Bollemont ! Après la Combe et le Peut-Champ, juste en dessous des Prés-Dessus et des Planches Dessus ! Faudra réviser votre géo… Bref, ce n’est pas grave car on a rapidement remonté le bout le talus qui nous séparait du sommet avant de redescendre de l’autre côté dans de verdoyants pâturages pour retrouver le Doubs. Les jambes commençaient sérieusement à se faire sentir mais certains, encore en pleine forme, sont même descendus en moon walk.

Après cette descente, un passage de pont, quelques ricochets et un serpentin au bord de la rivière, c’était le moment de passer le bac. Même Massepain a réussi, c’est dire ! ;-)

Il fallut quand même quelques allers-retours du bac et de son capitaine entre les deux rives pour que tout le monde atteigne Tariche, son camping et surtout son restaurant. C’est là, que nous pûmes déguster de magnifiques truites fraichement « cueillies » et apprêtées au bleu, meunières, en filet, en salade et à l’os (hein ?!).

Difficile de décoller de ce petit coin de paradis. Mais une dernière activité et non des moindres nous attendait : la descente en kayak du Doubs ! Certes nous avons dû aller du côté français faute de quantité d’eau suffisante du côté suisse mais cela ne péjora en rien la descente ^^.

Après un petit briefing, les matelots étaient parés à prendre le large et en découdre. Une flotte de kayaks monoplaces, canoës biplaces et canadiens descendit alors les eaux jurassiennes. Ce ne fût qu’escarmouches, abordages, bombardements d’eau et autre cravate pour les plus habiles, malins et subtils marins.

Comme il faisait toujours grand soleil, ça aurait bête de se priver. Une bonne heure et quelques litres d’eau plus tard, nous dûmes remettre le pied à terre et laisser nos embarcations.

Une petite photo d’équipe pour immortaliser le moment et nous pûmes rejoindre Saint-Ursanne afin d’encore profiter d’une terrasse avant le retour.

Une dernière montée jusqu’à la gare pour reprendre le train, et voilà que la sortie touchait à sa fin (ça rime).  Deux jours magnifiques dans le Jura et au bord du Doubs, le tout avec une joyeuse équipe et une organisation parfaite de notre GO ! Merci Tosch et on se réjouit déjà de l’année prochaine !

Nico

Photos : dans la galerie

Seeland 2019 le 13.09.2019

Premier week-end de la rentrée scolaire et pour certains gymnastes coudriers, il est déjà l’heure de se mettre en piste pour un des derniers concours qualificatifs pour les Championnats Suisses. C’est parti pour le Seeland à Büren a.A.

Samedi 24 août, les C5 engagés s’élancent en début d’après-midi pour nous montrer le meilleur d’eux-mêmes. Le stress se fait sentir chez les filles contrairement à Diégo qui nous montre d’un air tranquille mais concentré ces tests à tous les engins. Bravo Diégo ! et Bravo aux 2 Lucie pour leur distinction ainsi qu’Elsa pour sa belle prestation malgré un petit bug balançant :-).

Suite de l’après-midi avec tous les gymnastes restants. Nos C6 garçons sont en forme mais un peu tendu tout de même :-). Un Kiki en forme qui devra tout de même revoir les bases de son appui renversé :-) , Bravo. Un Yanus tranquille pour une reprise mais belle performance à lui avec une belle distinction, Bravo ! Un Massepain au taquet pour son équerre aux Barres, Bravo ! Et un Mirko un peu fatigué, bon en même temps merci à lui d'avoir jugé depuis l’aurore, Bravo !

En parallèle, notre seule Dame concourt avec les autres neuchâteloises dans une ambiance décontractée et concentrée.  Bravo à Soraya et merci Elsa pour le coaching !

Et toujours dans le même tournus, Etienne et Matthieu, nos hommes sont au taquet et nous montrent de belles prestations à tous les engins ! Bravos à vous deux et à la bière !

Encore Bravo à tous pour cette belle journée qui s’est déroulée dans la bonne humeur et un immense MERCI à Camille et Mirko d’avoir jugé ainsi qu’à nos 2 formidables entraîneurs Nicole et Nicolas !

Soraya

Résultats ICI

Samedi 31 août : 100e de la Gym La Coudre le 01.08.2019

La société de la Gym La Coudre fête en cette année 2019 ses 100 ans !

A cette occasion, une fête villageoise sera organisée 

samedi 31 août dès 10h 
sur la place de La Coudre

Retrouvez le FLYER ainsi que le PLANNING DES ACTIVITES

De très nombreuses activités vous seront proposées tout au long de la journée comme des dégustations de vin et absinthe, des initiations au tir à l'arc, des animations trampoline, escalade, slackline et jeux défis, une démonstration de l'Aérobic jeunesse et le Trophée des 100 marches.

Vous pourrez vous restaurez sur place toute la journée et, pour le souper, un sanglier à la broche sera exceptionnellement réalisé.
Pour finir en beauté, une disco prendra place au 2e étage du collège du Crêt-du-Chêne pour vous emmener jusqu'au bout de la nuit et clore cette, on l'espère déjà, magnifique journée du centenaire de notre société.

16e Gymnaestrada mondiale le 19.07.2019

16e Gymnaestrada mondiale : 6 au 13 juillet 2019 à Dornbirn (Autriche)

1er jour (samedi 6 juillet)

C’est en pensée avec Verena, qui ne pourra pas nous accompagner à Dornbirn, que trois gymnastes (Anne-Marie, Corinne et Blaise) et deux accompagnantes (Trudi et Mary-Anne) se sont retrouvés le samedi 6 juillet à la gare de Neuchâtel pour embarquer dans le car chargé de conduire le groupe de Séniors Romands à Dornbirn pour rejoindre les plus de 3’000 suisses et plus de 20’000 gymnastes de toute la planète. Rien de spécial à signaler sur le voyage autre que les autoroutes suisses sont définitivement toujours en travaux, quel que soit la région traversée.

On traverse le Rhin en début d’après-midi pour rejoindre notre école de Lustenau, à quelques centaines de mètres de la frontière suisse. Premier imprévu, il n’y a pas de salle de classe disponible, on croit d’abord à une erreur des organisateurs avant d’apprendre qu’un groupe d’argoviens s’était approprié nos locaux. Une heure plus tard, on peut enfin s’installer en profitant du mobilier disponible. C’est déjà la fin d’après-midi et donc le temps de découvrir la région en commençant par un petit repas à Lustenau puis un déplacement en direction de la ville de Dornbirn. Arrivés sur place c’est déjà la grande fête, du monde plein les rues et de la musique live. On y croise des gymnastes de diverses nations, dans une ambiance estivale et décontractée, c’est de bonne augure pour la suite.

Impossible de ne pas passer par la maison autrichienne et de danser au son de la musique traditionnelle avent de rejoindre sagement nos cantonnements pour une première nuit « animée » au son des voix et des musiques de nos argoviens !

2e jour (dimanche 7 juillet)

Malgré le peu d’heures de sommeil, nous avons hâte de nous lever pour découvrir la place de fête et vivre la cérémonie d’ouverture. Une fois debout, nous sommes accueillis par de sympathiques bénévoles qui s’affairent à nous servir un petit-déjeuner copieux et varié. C’est le ventre plein que nous rejoignons l’arrêt de la Loretto Kappelle pour y prendre un bus spécial en direction du Messepark, coeur de la fête. Arrivés sur place, c’est le défilé de couleurs et des Nations dans un lieu parfaitement adapté pour une telle manifestation avec des grandes halles, des stands de nourritures et de boissons, diverses animations, le pavillon du Liechtenstein, nombreuses activités sportives, des stands de diverses fédérations nationales, des vendeurs d’habillements gymniques ou d’engins de gymnastique. Etant bien organisés, nous devons trouver un endroit qui nous servira de lieu rendez-vous durant la semaine. Ce sera « la vache », mascotte de la fête en format gonflable juste à côté du stand des souvenirs.

 

Le temps de faire le tour de la place de fête et c’est déjà le moment de manger. Il y a énormément de monde, tous les gymnastes s’étant donnés rendez-vous plus ou moins à la même heure pour manger. On finit par entrer dans l’immense halle où sont servi les repas, c’est immense et très impressionnant de voir des milliers de personnes manger au même endroit. C’est durant le repas que nous apprenons que la cérémonie d’ouverture pourrait être reportée. On a un peu de peine à y croire le temps n’étant pas si mauvais mais des orages violents sont annoncés le risque est important. La décision de report au mercredi fini par tomber, on est donc à nouveau libre.

Une petite virée à Dornbirn, le temps de s’asseoir sur une terrasse couverte et l’orage éclate, quelques éclairs et une bonne averse confirment que les organisateurs ont fait le bon choix. Repas à Lustenau et petit détour à la fête de bienvenue au village. Rencontre avec les gymnastes valaisans de notre bloc et quelques bières plus tard retour à l’école pour y retrouver nos argoviens toujours en verves.

3e  jour (lundi 8 juillet)

La journée commence par une petite répétition de notre production souhaitée par nos monitrices. C’est censé nous rassurer pour notre première production de mardi, mais l’effet n’est pas très visible sur nos responsables que nous trouvons particulièrement stressées. Une fois la répétition  terminée c’est l’occasion de découvrir les halles et de suivre certaines productions. Nous avons l’embarras du choix avec 8 halles où se succèdent des  productions toutes les 20 minutes. 

Vu que nous n’avons rien au programme avant la soirée Suisse à 20h30, nous décidons de faire une virée à Bregenz au bord du lac de Constance. Toujours beaucoup de gymnastes, Bregenz étant le lieu de production de grands groupes. Promenade au bord du lac, passage vers la scène en ville à proximité du port et petit visite de la ville avant de prendre le chemin du retour vers le Messepark pour y suivre la très réputée soirée Suisse.

Le spectacle est magnifique, les numéros se succèdent avec à chaque fois de belles surprises et un niveau gymnique bluffant. Des agrès (anneaux, saut, sol, barres), de la gymnastique avec et sans engin, un émouvant numéro avec des handicapés et des voltigeuses, un ballet de poussettes, des gym-hommes et leur chaises de bureau et pour terminer une combinaison d’engins anneaux-saut époustouflante. Il manquait peut-être la petit numéro typiquement suisse et son lot d’émotion mais cela n’enlève rien à la qualité de ce magnifique spectacle.
 

4e jour (mardi 9 juillet)

Nouvelle répétition en ce jour de première de notre production et toujours un peu de stress pour certains participants. Nous sommes cependant pour la plupart convaincus que nos deux ans et demi de préparation ont été suffisants pour présenter un numéro de qualité et d’avoir le soutien du public. Après de longues minutes d’attentes et de concentration, c’est heure de se lancer. La salle est pleine à craqué, avec un public enthousiaste. Nos amis valaisans présentent leur production au sol et sont très rapidement soutenus par de nombreux applaudissements. On se sent super-motivés à donner le meilleur de nous-même et à se donner à fond. Et voilà c’est parti, nous connaissons bien nos mouvements et déplacements, le public nous soutient par ses applaudissements et encouragements. Vient le moment fort de la production où une gymnastes surfe sur les messieurs du groupe se roulant au sol. Le public se lâche et redouble ses encouragements. On se laisse emporter par ce bel enthousiasme et on donne tout, c’est juste magique. 

 

Le temps passe vite et c’est déjà la final, avec une « standing ovation » de toute la salle qui fait la magie de la Gymnaestrada et nous comble de bonheur et de satisfaction. Ce genre de moments sont tellement beaux à vivre et surtout sans compétition, juste pour le plaisir. Pas simple de revenir sur terre après un tel moment, nous sommes pratiquement toutes et tous comblés.

Nos esprits retrouvés, il est temps d’aller voir d’autres productions pour vivre de beaux moments et soutenir les gymnastes des autres groupes de nos riches applaudissements. C’est aussi l’occasion de passer de bons moments sur la place de fête.
 

5e  jour (mercredi 10 juillet)

Nos monitrices ne sont toujours pas totalement rassurées et il faut encore faire quelques réglages que nous ne trouvons guère utiles mais bon faut jouer le jeu. C’est ainsi vite le moment de nous produire pour la 2e fois. Le public est à nouveau nombreux mais un peu moins enthousiaste mais tout de même très enclin à nous soutenir et à nous applaudir. On est tous d’avis d’avoir fait un peu mieux que la veille.

Une fois rechangés et vêtus de la tenue officielle, c’est l’heure de rejoindre la stade de Birkenwiese pour y vivre la cérémonie d’ouverture reportée. Tous les gymnastes du monde convergent vers le même lieu est se regroupent par nations pour préparer l’entrée dans le stade. Les 3000 suisses se retrouvent dans un même lieu, c’est vraiment impressionnant, l’ambiance est festives et décontractée. Il est temps de se regrouper par ligne de 10 gymnastes pour le défilé. Dans le stade, les nations se succèdent remplissent progressivement les gradins. C’est au tour de la marée de suisses d’entrer et de se regrouper dans une tribune. L’entrée dure de nombreuses minutes et nous arrivons à peine à tous se placer avant la début de la cérémonie. A nouveau moment d’émotion et de partage entre les nations et avec nos compatriotes.

La cérémonie est grandiose avec des productions variées et colorées de groupes de la région du Voralberg mais aussi de Suisse voisine et du Liechtenstein. 

La 16e Gymnaestrada ouverte, c’est le point de départ des premiers échanges de vêtements, chapeaux, casquettes, t-shirts, sacs à dos, … on a fait nos repérages mais on se laisse aussi inspiré par le hasard des rencontres. Pour les échanges c’est l’expérience qui compte et à ce jeu Anne-Marie et Corinne sont passées maîtres.

On reste un moment au stade histoire de voir quelques productions grandes surface toujours impressionnantes mais cela ne vaut pas la cérémonie d’ouverture.

6ejour (jeudi 11 juillet)

C’est déjà le jour de la dernière production du groupe. Nous nous produirons dans une autre halle, un peu plus grande et avec une autre orientation. C’est aussi l’occasion d’accueillir nos supporters ayant fait le déplacement depuis La Coudre, notre président d’honneur François ainsi que Jean-Noël et sa famille. C’est super sympa de leur part d’avoir traversé la Suisse pour partager avec nous une petite tranche de Gymnaestrada. Ils sont comblés et adorent cette ambiance, Ont-ils attrapé le virus ?

La production se passe très bien et le public est au top, c’est vraiment génial et nous terminons en apothéose notre troisième prestation. Nous sommes toutes et tous fiers de nous et de nos prestations. C’est heure de l’apéro officiel au stand du Liechtenstein. Nous avons l’honneur de la présence du président de la FSG Erwin Grossenbacher ainsi que de la vice-présidente romande Eliane Giovanola ainsi que d’autre membres de la délégation suisse. C’est une belle reconnaissance de leur part. Nous trinquons aux bons moments passés sur scène et remercions nos monitrices Rose-Marie et Liliane d’avoir mené à un tel succès ce projet de longue haleine.

Ce soir c’est la fête, d’abord avec nos amis coudriers qui doivent hélas rapidement nous quitter puis avec nos amis valaisans et de nombreux gymnastes regroupés sous la tente de fête au rythme d’un concert live de haut vol. On danse toutes et tous ou presque sur les tables et c’est vraiment une soirée super sympa et multiculturelle.

7e jour (vendredi 12 juillet)

Le temps passe si vite, c’est déjà le dernier jour des démonstrations. On va s’en mettre plein les yeux et profiter à fond de cette belle journée gymniques. C’est aussi l’occasion de poursuivre nos échanges de vêtements et de faire des « coups ». A ce jeu c’est à nouveau Anne-Marie qui nous a bluffé avec son sac du Zimbabwe.

La journée passe vite, très vite et c’est déjà le début de soirée. On va rester sur place pour vivre à nouveaux de beaux moments de partages avec des anglaises, israéliennes, tchèques, français, brésiliens, suisses, … et toujours nos amis du Valais.


 

8e jour (samedi 13 juillet)

Pas le temps de faire la grasse matinée, car il faut rejoindre le Messepark pour les soldes mais aussi pour le prestigieux gala de la FIG. On est déçu par le peu de soldes (du jamais vu pour nos spécialistes des bonnes affaires) mais pas par le gala de la FIG.

Le spectacle est magnifique et très varié avec les meilleurs groupes des différents pays représentés. C’est le top du top du début jusqu’à la fin. On est comblés et enchantés.

Le temps de manger un dernier et très bon repas, c’est déjà l’heure de rejoindre le stade de Birkenwiese pour la cérémonie de clôture. Le choix de se déplacer à pieds nous permet de croiser des résidents autrichiens qui se font un plaisir de nous offrir un petit verre de schnapps fort apprécié.

La cérémonie de clôture est encore plus belle que l’ouverture même si nous sommes déjà un peu nostalgique car ce sera bientôt terminé. On profite de partager ces moments avec des gymnastes d’autres nations. On a aussi honte de trois vieux compatriotes glaronais refusant de s’asseoir durant la cérémonie au grand damne de plusieurs dizaines de spectateurs.

On retiendra particulièrement un numéro présenté par des allemands avec 15 immenses airtracks comme « engins à main non-conventionnels », juste génial. Vient ensuite le moment de remettre le drapeau aux organisateurs de la 17e Gymnaestrada en 2023 à Amsterdam.

Derniers moments pour les échanges et enfin quelques soldes des articles officiels. Apéro et souper avec certains membres du groupe des séniors romands et retour à l’école de Lustenau pour notre dernière nuit avec animations « argoviennes » !





 

9e jour (dimanche 4 juillet)

Pas grands chose à dire sur le voyage de retour qui s’est très bien passé et qui nous a permis de rejoindre Neuchâtel en début d’après-midi. Merci à François pour le petit apéro de retour au bercail.

L’ambiance a été très bonne au sein du groupe des coudriers mais aussi avec tous les gymnastes du groupe des séniors romands. Nous avons aussi partagés de très bons moments avec nos amis valaisans, les bénévoles et les habitants. Idem bien entendu avec l’immense majorité des gymnastes venus des quatre coins du monde et de la Suisse quelque que soit leurs âges et leurs origines.

En route pour la prochaine Gymnaestrada en 2023 à Amsterdam avec peut-être une délégation coudrière un peu plus étoffée ?

Blaise

Photos : ICI

Fête Fédérale 2019 (FFG) le 17.06.2019

Fête Fédérale de Gymnastique Aarau 2019

Concours Jeunesses

Concours Adultes

Concours Jeunesse

Et voilà, cette fois on y est à cette fameuse Fédérale !

Réveil matinal pour les groupes Moyens JG et Aérobic 2. Top départ, 6h26 la délégation forte d’une septantaine de gymnastes, moniteurs et supporters monte dans le train direction Aarau.

Arrivée sur la place de fête, c’est déjà spectaculaire tant c’est gigantesque. Des tentes de fêtes partout, des terrains d’athlétisme, des tentes de concours, des salles, et une énorme place de rassemblement. Première petite photo de groupe et direction la Reithalle pour découvrir le lieu de concours pour les agrès. Petit échauffement, changement de tenue comme on peut et il est déjà temps de se produire aux anneaux. Tout se déroule à merveille et la production se termine comme elle a commencé, en beauté. Pas le temps de s’endormir, il faut partir faire les passages du programme de sauts afin d’être au top.

La note des anneaux arrive enfin, mais pas le temps de l’annoncer au groupe qui commence déjà l’échauffement aux sauts. Quelques réglages de positionnement, et oui l’orientation dans une autre salle peut s’avérer quelque peu difficile pour certains gymnastes, et c’est parti. Au final très bon programme qui manque malheureusement un peu de précision. Mais tout le monde est content et pour le groupe des Moyens et bien la Fédérale pour les concours c’est fini, place à la fête.

Oups encore un petit détail et oui, les notes. Et bien aux  anneaux c’est une magnifique note de 8.90 qui vient récompenser l’excellent travail effectué en salle durant cette année. Argh, sans les quelques chutes, c’était 9.05 ! Pour le saut c’est la note de 8.60 qui ponctue cette saison de concours.

Je disais donc, il est temps de passer à l’aspect plus festif de la Fédérale pour les Moyens. Nous les lâchons dans l’arène où ils trouveront de quoi manger, jouer, s’amuser, se défier et découvrir qu’ils ne sont pas seuls à faire de la gymnastique en Suisse !

 

 

 

 

 

 

 

Juste le temps pour notre Massepain national de terminer son parcours de ninja sous les encouragements des gymnastes que nous partons supporter le groupe aérobic sur l’impressionnante grande scène. La production se déroule bien et c’est un beau 8.65 qui vient récompenser ces filles.

L’après-midi est consacré aux nombreux petits concours comme entre autre le concours d’appui renversé, on voit qu’il reste encore du travail pour battre le record du jour de 4 minutes… Tenir le plus longtemps possible suspendu à une barre fixe qui n’est pas fixe ! Bravo à Justine qui détient le record des Coudrières. Ils en reviennent avec les sacs remplis de condiments à barbecue, pince à grillades, sacs, lunettes, balles, chips et des autographes des gymnastes élites suisses notamment de Giulia Steingruber. Bref ils ne se sont pas ennuyés.

17h30 dernier rendez-vous avant le départ, tout le monde est présent à l’heure, bravo ! On quitte la place en nous réjouissant d’ores et déjà de revenir le week-end prochain. Et oui la Fédérale continue pour les groupes Actifs -Grands JG, Aérobic active, Dames et Enfantine.

N’hésitez surtout pas à venir les soutenir samedi prochain pour une journée qui s’annonce magnifique et ainsi participer au plus grand rassemblement sportif existant en Suisse.

Je tiens encore à remercier les juges, sans qui notre délégation de plus de 100 gymnastes aurait été fort réduite, les nombreux supporters venus encourager les gymnastes, ainsi que les moniteurs qui donnent beaucoup pour permettre à ces jeunes de participer à de telles manifestations. Je n’oublie pas non plus notre société et son comité pour qui une Fédérale est un investissement énorme, mais pour qui le sourire des ces jeunes et moins jeunes n’a pas de prix. Mon dernier remerciement va à Etienne qui a préparé administrativement de mains de maître cette Fédérale.

Oups j’oubliais les résultats, qui vous l’aurez bien compris, dans une telle manifestation, deviennent un peu secondaires… mais au final, les groupes Moyens JG et Aérobic 2  terminent dans le concours jeunesse en 3 parties catégorie 3 à une magnifique 27ème place sur 101 sociétés. BRAVO A TOUS

Vive le sport de masse et vive la Gym La Coudre

Laurent

Concours Adultes

Le week-end des concours de société actifs a débuté jeudi soir déjà avec la nuit du volley. Deux équipes composées de joueurs des groupes Volley loisirs et Actifs mixtes ont pris part à ce tournoi. La nuit a été longue avec 5 matches de 17minutes entre 20h00 et 5h00. De plus l’équipe numéro 2 n’en a joué que trois, suite à des désistements chez leurs adversaires… Tout le monde était cependant heureux d’être à Aarau pour profiter de la fête !

 

 

 

 

 

La journée du vendredi était placée sous le signe de la sieste car sans concours pour nous. Nous avons tout de même mis des réveils pour aller encourager les Neuchâtelois de Peseux et Serrières, bravo à eux pour leurs belles performances ! La journée se termine par le Turn Show, quel spectacle ! Vraiment une belle vitrine de ce que la FSG fait de mieux !

Samedi les choses sérieuses commencent. Nous accueillons la délégation coudrière à la gare, Grands JG, Actifs, Aérobic, Dames, supporters, ça en fait du monde !

 

 

 

 

 

Les Actives Aérobic sont les premières à entrer en scène dans une aréna remplie de plus de 2500 spectateurs. Leur production se déroule très bien, les Coudriers donnent de la voix dans les tribunes mais il faut crier fort pour qu’elles nous entendent au loin sur la scène ! Bravo à elles, elles obtiennent une note de 8.25 bien méritée.

 

 

Le groupe des Actifs mixtes et Grands JG débute aux anneaux, la production se déroule dans le calme et avec beaucoup de plaisir, ce qui était notre objectif. Quelques chutes sur les sorties, mais l’ensemble est là.

 

Pas le temps de souffler, les barristes répètent en musique et passent leurs tenues. Mise en place sous la tente, bon échauffement et c’est parti ! Les gars ne tremblent pas et confirment le bon niveau de cette production durant toute la saison. Le public réagi bien et nos supporters nous donnent une énergie énorme ! Déjà les dernières secondes de la production, 

Diego monte sur la barre pour le final et tout le groupe éclate de joie, nos supporters aussi, c’est un sans faute! Le moment est magnifique avec les gymnastes qui savent déjà qu’ils ont fait quelque chose de grand ! Quelque soit le verdict des juges il n’y aura pas de regrets, nous avons fait le maximum, et ça fait du bien ! Pas le temps d’attendre la note, départ pour la salle de gym et la production de saut.

 

 

 

On trotte à travers la place de fête, répétition rapide en musique, départ dans la salle juste à l’heure, pour apprendre qu’il y a du retard… Du coup nous avons le temps de souffler et d’encourager les gymnastes de Chézard au saut, bravo à eux !

L’ambiance dans la Sporthalle est très chaleureuse, au propre comme au figuré ! Encore une fois notre public donne de la voix et les gymnastes sont au maximum. Quelques petites chutes et imperfections ponctuent le programme, mais le niveau global est très bon et l’effet de masse d’un groupe de 36 fait le reste ! C’est déjà le final et la fin de cette belle aventure avec ce groupe éphémère, enfin presque, il reste à connaître les résultats, suspense…

 

Noëlle, qui a gardé nos notes secrètes durant les concours nous les dévoile, tout le monde est impatient ! Un beau 8.86 aux anneaux pour commencer, pas mal, aïe les chutes pour aller chercher un 1er 9.00 ! Ensuite le saut, ça monte, 9.30 ! De quoi remonter le moral de ceux qui étaient un peu déçus à la fin de la production ! Il reste à dévoiler la note des barres… Oh p…. !!! 9.68 !!! Explosion de joie, on l’a fait, et c’est beau ! S’en suit un grand moment d’embrassades, de joies et de larmes, inoubliable !

 

Fantastique satisfaction d’avoir mené ce groupe éphémère, mêlant Jeunes Gymnastes et Actifs, à de pareilles performances ! Après une très belle saison l’aventure se termine de la plus belle des manières, bravo à tous !

Juste le temps de faire un santé tous ensemble qu’il est l’heure pour les Jeunes Gymnastes d’aller prendre le train du retour, et pour les autres d’aller fêter dignement ces beaux résultats, la nuit sera longue…

 

 

Lors de la cérémonie de clôture du dimanche notre délégation se rend au stade pour applaudir les Enfantines et les Dames de notre société qui participent au show. 





 


Bravo pour le spectacle ! Le soleil est de la partie, l’ambiance est joyeuse quoique teintée de la mélancolie de sentir qu’il faudra attendre 6 ans…





 

 

 

 

 




 

Le retour en train se fait dans le calme, rattrapage de sommeil oblige !

C’est, comme le veut la tradition, à pied et en cortège derrière les bannières que les coudriers sont rentrés au bercail. Les Jeunes Gymnastes et les supporters nous rejoignent pour marcher, l’accueil à La Coudre est magnifique, apéro et discours de clôture, encore un moment inoubliable !

 

Cette FFG est déjà derrière mais que de souvenirs, de moments de partages et de joies ! Pour notre centenaire nous avons écrit une bien belle page de l’histoire de notre société !

J’aimerais remercier du fond du cœur toutes les personnes qui ont participé à la réussite de cette FFG19, les moniteurs, les juges et speaker, les pousseurs, le comité de la GLC, Virna pour l’apéro de retour et au sens plus large tous ceux qui s’investissent pour notre société !

MERCI, MERCI, MERCI !

Vive la Gymnastique !
Vive la Gym La Coudre !
 

Plus que jamais :

Pour être forts, soyons unis !

Etienne

Résultats : JeunessesSociété 1 partie (Team Aérobic)Société 3 parties (Actifs) , individuel
P
hotos : ICI (en vrac désolé)

Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52

Nombre de visites : 212320